Partie 6 Le coeur et la circulation sanguine

Chapitre 6 :Le Fonctionnement du coeur

Introduction: Les battements du coeurs sont des phénomènes automatique très liés à la structure particulaire du myocarde

II/ Activité électrique du coeur: automatise cardiaque

Tissus nodale: responsable de l'automatise cardiaque et ne représente que 1% du myocarde.

A- Localisation

Les myocytes nodaux sont répartis en différent endroit du coeur formant des petits amas ou des faisseaux.

     On peut mesurer la différence de potentiel qui existe entre les deux face de la membrane d'une cellule:

L'intérieur de la cellule est chargé négativement par rapport à l'extérieur de la cellule en raison de l'inégale répartition des ions Na+ et K+. Les ions diffuse du millieu le + concentré au moins concentré jusqu'à l'égalité de repartition.

B/ Mesure du potentiel de membranes des cellules de tissus nodales

Le tissus nodale est un tissus musculaire dont les cellulees sont peu contractible mais ont comme caractéristique d'être auto-excitable du fait d'un potentiel de membrane instable. Cette instabilité électrique produit des dépolarisation auto-rythmique nommé potentiel d'action nodaux à l'origine des automatisme cardiaque. Les phénomène électrique précède et déclenche les phénomène mécanique. La repolarisation précède edt déclenche la contraction.

C/ Observation des potentiel d'action à différent endroit des tissus nodales

La fréquence des PA n'est pas la même à tout les endroits des tissus nodales:

Noeud sinusal (100PA/min)

Noeud septal (40-50PA/min)

faisseau de his (30-40PA/min)

Dans les conditions physiologigue le noeud sinusal impose son rythme à l'ensemble du tissus nodal. C'est le rythmeur physiologique du coeur→peace-maker

Dans les conditions physiologique, la fréquence cardiaque est de 70-80 battement/min. Cette fréquence est plus faible que celle imposé par le noeud sinusal. Il existe donce un mécanisme de la reespiration nerveuse qui freine le rythme cardiaque.

I/2.3 Excitabilité des cardiomyocites

a) Trager de l'exitation cardiaque

Les cardiomyocite n'étant pas auto excitable, ils sont incapable de se contracter seul. Le contact avec les cellules nodales permet au potentiel d'action nodaux de dépolarisé à leur tour les cardiomyocites proche qui génerent ensuite dees potentiel d'actionmyocardique qui se propage rapidement par les jonction communiquante des cardiomyocites. Les cardiomyocites se contracte alors à la même fréquence que les cellules nodales. Le coeur se contracte entierement ou pas du tout en temps normal , c'est la loi du tout ou rien.

Excitation auriculaire:

-L'ode de depolarisation(excitation)naît au niveau du noeud sinusal.

-elle se propage et gagne lees deux oreillettes

-chaque cellule touché par cette ode de depolarisation répond par une contraction

-La dépolarisation des oreillette entraine leurs contactions simultanées: Systole auriculaire

Le sang es chassé dans les ventricules

-L'ode de depolarisation atteind le noeud septal et impose son rythme fesant suite à une  Diastole auriculaire

Excitation ventriculaire:

-Repolarisation des oereillette qui entraine leurs relachement:Diastole auriculaire

-L'excitation eest dirigé vers les ventriculees par le faisseau de his et resseau de Purkinge

-Elle gagne tout le myocarde des ventricules: ce qui déclenche la Systole ventriculaire.

Le sang eest chassé dans l'artère aorte et le tronc pulmonaire

Repolarisation du tissu nodale au niveau dese ventricules

La repolarisation au niveau dees ventriculees entraine leur relachement. Diastole ventriculaire

→Diastole auriculaire+Diastole ventriculaire =Diastole general

b) La période réfractaire du coeur

La repolarisation est dût à la fermeture dees canaux NA+ + Ca2+. Ces ions ne vont plus entrer dans la cellule en plus il y'a ouverture dees canaux des ions K+ qui sorte. La repolarisation lente des cardyomiocites allonge  la durée de leurs potentiels d'actions et produit une longue période réfractaire: période pendant laquel toute nouvelle simulation n'est pas suivie d'une dépolarisation. Elle s'achève en pphase de relachement. Le coeur ne peut donc recevoir une nouvelle excitation qu'en Diastole (( excitation intarisable)ceci permet de maintenir le flux sanguin.

1.3. Electrocardiogramme d'un sujet sain

→voir vocabulaire: electrographie et electrocardiogramme

Principe:On enregistre des phénomènes électrique qui ont lieu au niveau des cellules myocardiques. Ce phénomène se propage jusqu'à la surface du corps grâce au propriété conductrice des tissus. On les enregistre, en plaçant des electrodes en différent lieu du corps.

Les électrode sont reliés avec un sciloscope pour mesuré le tracé.

 

Remarque: le Holter est un examen qui permet d'enregistrer l'activité électrique du coeur sur 24 heures. C'eest une technique ambulatoire de l'electrocardiogrammeet est porté à la ceinture. cette examen permet de détecter des anomalies cardiaque visible sur l'OCG et survenus au cours des actes de la vie quotidienne.

 

3.2 Interprétation de l'OCG

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site